Georges Moustaki

“Je m'arrête à la vitrine de la librairie d'en face
Puis je repars les mains vides nez au vent
Et je continue de vivre parmi les ombres qui passent
Et ramènent mes souvenirs au présent.”

– Georges Moustaki, “Rien n'a changé”