L'avenir de l'Europe et de la culture

«Il nous faut saisir l'occasion de la Convention sur l'avenir de l'Europe pour garantir à la fois les politiques linguistiques et culturelles en inscrivant le principe qu'aucune règle communautaire y compris les règles de la concurrence, de la libre circulation ou de la non-discrimination, qu'aucune interprétation de la Charte des droits fondamentaux si elle acquiert valeur juridique, ne peut porter atteinte aux politiques linguistiques et culturelles des états», estime Christian Poncelet dans les pages du quotidien parisien Le Figaro.

«Il faut pour cela que les décisions, notamment dans le domaine commercial, qui sont de nature à avoir un impact sur les politiques culturelles restent prises à l'unanimité», enchaîne le président du Sénat français qui réclame du coup la création d'un sénat européen, «le meilleur garant de la diversité et de la vitalité culturelles et linguistiques de l'Europe face aux menaces d'uniformisation».

Source

  • Christian Poncelet, «De l'élargissement au quarantième anniversaire du traité franco-allemand – Quelle diversité culturelle?», Le Figaro, 17 janvier 2003.