Une condamnation pour obscénité pardonnée 40 ans plus tard

Le gouverneur de l'État de New York, George E. Pataki, accorde son pardon à titre posthume au comique états-unien Lenny Bruce. «The posthumous pardon of Lenny Bruce is a declaration of New York's commitment to upholding the First Amendment. Freedom of speech is one of the greatest American liberties and I hope this pardon serves as a reminder of the precious freedoms we are fighting to preserve as we continue to wage the war on terror», a déclaré le gouverneur dans un communiqué.

Bruce avait été condamné, en 1964, à quatre mois de prison pour obscénité à la suite de la présentation d'un numéro comique au café Au Go Go à New York. Le comédien, qui s'était défendu lui-même de l'accusation portée contre lui, n'avait jamais fait appel de sa condamnation, contrairement à son coaccusé, le propriétaire du bar, Howard Solomon, dont la condamnation avait été cassée en appel.