L'Élysée: rédacteur en chef du Parisien

Le Parisien a publié une interview du président de la République amendée par l'Élysée. Le directeur adjoint de la rédaction du quotidien français, Dominique de Montvalon, et l'un de ses rédacteurs en chef adjoints, Henri Vernet, confirment que Nicolas Sarkozy «a eu droit à une relecture du texte avant sa parution compte tenu de l'ampleur des coupes après deux heures d'entretien». Le président s'était entretenu, lundi, avec huit lecteurs du Parisien.

Une «petite phrase» – «Au Salon, j'aurais mieux fait de ne pas lui répondre.» – a été «rajoutée in extremis, tard lundi soir» au texte par les services de la présidence. La phrase a été conservée dans l'article publié parce que «récuser cette phrase, qui témoigne d'une évolution en quelques heures de la posture présidentielle, aurait été priver tout le monde d'un éclairage tardif, mais capital», selon la rédaction du Parisien. Celle-ci n'explique cependant pas pourquoi la même phrase a servi de titre à l'article bien qu'elle n'ait jamais été prononcée par l'interviewé.

Source

  • Dominique De Montvalon et Henri Vernet, «À propos d'une interview», Le Parisien, 27 février 2008, p. 7.