La fin de l'exception culturelle?

«Quel sublime faux procès!», clame Jean-Marie Messier, président-directeur général de Vivendi Universal, à la suite de la polémique déclenchée en France par ses déclarations du 17 décembre 2001 sur le concept d'exception culturelle. M. Messier avait déclaré que «[t]he franco-french exception culturelle is dead» lors de l'annonce de l'acquisition des actifs «divertissement» de USA Networks (voir l'actualité du 17 décembre 2001).

«Les déclarations d'un certain nombre de dirigeants français montrent que l'un des arts bien français ne se perd pas: celui de créer une polémique dans le vide», ajoute l'homme d'affaires français en entrevue au quotidien Libération (p. 33). M. Messier explique qu'il préfère «parler de diversité plutôt que d'exception. Parce que l'exception exclut, que c'est un repli sur soi, au lieu d'être offensif, créatif et audacieux».