François Pinault renonce à l'Île Seguin

L'homme d'affaire François Pinault renonce à installer son musée d'art contemporain sur l'Île Seguin à Boulogne-Billancourt, en banlieue parisienne. Il regrette que, près de cinq ans après le lancement de son projet, le plan d'urbanisation de l'île et de ses abords ne soit pas encore clairement défini. «J'avais fait de l'environnement urbain du musée l'une des conditions sine qua nonau lancement de mon projet», explique-t-il dans une tribune publiée à la une du Monde.

«Chacun doit bien se rendre compte que le temps d'un projet culturel privé ne peut pas être celui d'un projet public, ajoute M. Pinault. Le temps d'un entrepreneur, c'est celui de son existence, de son âge, de son impatience à concrétiser son rêve.» Le rêve du mécène français se concrétisera prochainement au Palazzo Grassi de Venise.

Source

  • François Pinault, «Île Seguin: je renonce», Le Monde, 10 mai 2005, p. 1.