La Francophonie appuie une convention sur la diversité culturelle

Les chefs d'État et de gouvernement des pays ayant le français en partage souhaitent l'adoption par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture d'une convention internationale sur la diversité culturelle «consacrant le droit des États et des gouvernements à maintenir, établir et développer des politiques de soutien à la culture». À l'issue du IXe Sommet de la Francophonie qui s'est déroulé à Beyrouth, ils ont confié au Secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie la mise en place d'un groupe de travail sur la question.

«[L]a préservation de la diversité culturelle implique de s'abstenir de tout engagement de libéralisation à l'[Organisation mondiale du commerce] en matière de biens et services culturels», ont estimé les signataires de la Déclaration de Beyrouth, confirmant ainsi leur «volonté de ne pas laisser réduire les biens et services culturels au rang de simples marchandises».