Histoire: propagande fédéraliste

L'historien Félix Bouvier et le président de la Société des professeurs d'histoire du Québec, Laurent Lamontagne, dénoncent le «parti pris nettement tendancieux et obscurcissant» du cours d'histoire préparé par le ministère québécois de l'Éducation, du Loisir et du Sport qui doit être enseigné aux élèves des secondaires III et IV dès la rentrée scolaire 2007. «Dans son état actuel, il s'agit de rien de moins qu'un pur exercice de propagande fédéraliste», estiment-ils dans les colonnes du Devoir. Les historiens mentionnent qu'il est à peine fait référence à la Conquête britannique de la Nouvelle-France et qu'il n'est nulle part question de la déportation des Acadiens de 1755, de l'Acte de Québec de 1774, de la conscription de 1917 et des référendums sur l'indépendance du Québec de 1980 et de 1995.

Source

  • Félix Bouvier et Laurent Lamontagne, «Quand l'histoire se fait outil de propagande», Le Devoir, 28 avril 2006.