Loft Story et Hippocrate

Au Québec, le président de l'Association des médecins psychiatres, Dr Brian Bexton, et le président du Collège des médecins, Dr Yves Lamontagne, dénoncent «l'utilisation d'opinions médicales à l'emporte-pièce comme éléments de controverse et de spectacle» dans l'émission de télé-réalité Loft Story diffusée sur les ondes de Télévision Quatre Saisons.

Ils déplorent dans les pages du Devoir que, «pour des raisons de spectacle et de cotes d'écoute et sous le manteau de la liberté d'expression, des médecins s'associent à de telles émissions qui ne sont pas sans risque pour les participants et affectent la crédibilité de la profession». Les deux psychiatres québécois s'interrogent également sur la validité même du consentement donné par les participants à l'émission: «Quand les lofteurs se sont engagés dans cette aventure, savaient-ils à quel point leurs moindres gestes seraient analysés par un psychiatre sur les ondes? Les a-t-on bien informés que leurs parents pourraient aussi être impliqués et faire l'objet de jugements en direct?»

Source

  • Brian Bexton et Yves Lamontagne, «Les médecins se dissocient de Loft Story», Le Devoir, 15 novembre 2003.

Aller plus loin

  • Jean-François Leduc, «Pour en finir avec le pseudo-élitisme – À la défense de la télé-réalité», Le Devoir, 19 novembre 2003.