Une ministre de la Culture et... des Communications?

Un collectif demande à la nouvelle ministre de la Culture et des Communications, Line Beauchamp, «d'intervenir vigoureusement pour soutenir la presse communautaire et indépendante québécoise». Les signataires d'une lettre ouverte publiée dans Le Devoir affirment que «le marché de l'information n'est pas libre au Québec». «Le monde des médias est trusté, totalement contrôlé par une poignée de propriétaires. On ne peut pas parler d'une information libre quand les médias indépendants sont en état d'asphyxie structurelle», écrivent-ils.

Les représentants des médias communautaires et de la presse indépendante – au nombre desquels on compte Le Mouton noir, Recto Verso, L'Itinéraire, L'Aut'journal, Le Couac et le Centre des médias alternatifs du Québec – s'inquiètent des problèmes de distribution et de diffusion qu'ils rencontrent et du coût du papier et du travail d'impression qui les confinent le plus souvent à l'internet. «Nous ferons nos devoirs, Mme Beauchamp. Nous continuerons de travailler à offrir une information de qualité, différente et diversifiée, garante de la vitalité d'une société démocratique. Nous vous demandons de faire les vôtres. Nous vous demandons d'être aussi ministre des Communications du Québec», concluent-ils.

Source

  • Collectif, «Mme Beauchamp, serez-vous aussi ministre des Communications?», Le Devoir, 12 juin 2003.