Mitterrand se défend et refuse de démissionner

MitterrandHier, le ministre français de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, s'est défendu sur les ondes de TF1 des accusations portées contre lui ces derniers jours. «Je condamne absolument le tourisme sexuel qui est une honte. Je condamne la pédophilie à laquelle je n'ai jamais participé d'aucune manière. Et toutes les personnes qui m'accusent de ce genre de choses devraient avoir honte de faire une chose pareille. Et toutes les personnes qui font cela sont des personnes qui font l'amalgame qui est le premier stade de la calomnie et de l'injustice», a-t-il lancé à Laurence Ferrari, visiblement ébranlée par la réponse du Ministre.

Lundi, la vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, avait demandé la démission de M. Mitterrand. Elle l'avait accusé, dans l'émission Mots croisés diffusée sur France 2, d'avoir pratiqué le tourisme sexuel avec des «petits garçons thaïlandais». À l'appui de ses dires, elle avait lu un passage de La mauvaise vie, livre que Mitterrand a publié en 2005. Le Ministre a affirmé, dans le journal de 20h de TF1, n'avoir jamais songé à démissionner. Le soutien de M. Mitterrand à Roman Polanski aurait déclenché la polémique autour du livre publié il y a quantre ans. Le cinéaste franco-polonais a récemment été arrêté à la suite d'une histoire de moeurs impliquant une mineure.