La peine d'un journaliste russe confirmée en appel

Reporters sans frontières annonce que la chambre militaire de la Cour suprême russe vient de confirmer en appel la peine de quatre ans de prison imposée au journaliste Grigory Pasko pour «haute trahison». «Nous continuerons à dénoncer cette parodie de justice et à demander la libération immédiate de Grigory Pasko qui n'a fait qu'exercer son métier», a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de RSF.

Aller plus loin

  • Lire l'actualité du 7 janvier 2002.