Un plagiaire démasqué au New York Times

Le New York Times révèle dans les pages de son édition dominicale l'ampleur de la duperie dont il a été l'objet de la part de l'un de ses journalistes au cours des quatre dernières années. «The widespread fabrication and plagiarism represent a profound betrayal of trust and a low point in the 152-year history of the newspaper», écrivent les journalistes à qui a été confiée l'enquête publiée à la une du prestigieux quotidien new yorkais.

Jayson Blair, 27 ans, a démissionné de son poste de journaliste lorsque ses supérieurs lui ont demandé de s'expliquer à propos des accusations de plagiat portées contre lui par le San Antonio Express-News. Les premières constatations démontrent que M. Blair a inventé certains propos qu'il avait attribués à ses sources, a prétendu s'être rendu à des endroits qu'il n'a jamais visités et avoir rencontré des gens qu'il n'a jamais interviewés et a copié des passages entiers d'articles de journaux concurrents et de dépêches d'agences de presse.

Les journalistes-enquêteurs du New York Times ont découvert des irrégularités dans 36 des 73 articles publiés sous la plume du journaliste démissionnaire depuis la fin octobre, moment où il a été promu à la couverture nationale. La direction de la Dame grise a offert ses excuses à ses lecteurs dans un billet non-signé: «For all of the falsifications and plagiarism, The Times apologizes to its readers in the first instance, and to those who have figured in improper coverage. It apologizes, too, to those whose work was purloined and to all conscientious journalists whose professional trust has been betrayed by this episode.»

Sources

  • Anonyme, «Editors' note», The New York Times, 2 mai 2003, p. A2.
  • Anonyme, «Correcting the record – Times reporter who resigned leaves long trail of deception», The New York Times, 11 mai 2003, p. A1.
  • Anonyme, «Editors' note», The New York Times, 11 mai 2003, p. A3.