Protection des sources: un pas en arrière?

«Time Inc. shall deliver the subpoenaed records to the Special Counsel in accordance with its duties under the law», écrit dans une déclaration publique le rédacteur en chef du magazine états-unien Time, Norman Pearlstine. La Cour suprême des États-Unis a en effet refusé d'entendre l'appel d'un jugement de la Cour fédérale d'appel pour le district de Columbia qui contraignait les journalistes Matthew Cooper, du Time, et Judith Miller, du New York Times, à dévoiler leurs sources journalistiques. M. Cooper a ainsi dû transmettre les documents réclamés par le grand jury fédéral qui enquête sur le dévoilement du nom d'une agent de la Central Intelligence Agency (CIA) par le chroniqueur Robert D. Novak.

Sources

  • Time Inc. (New York), Statement of Time Inc. on the Matthew Cooper Case (30 juin 2005).
  • Permission d'appeler à la Cour suprême refusée: Cooper c. United States, 2005 US LEXIS 5191 (US, 27 juin 2005).