Radio-Canada quitte l'Amérique latine

Paule Robitaille, Bernard Drainville et Jean-Michel Leprince, trois anciens correspondants de la télévision de Radio-Canada en Amérique latine, regrettent dans les pages du Devoir la fermeture du bureau de la chaîne publique canadienne à Mexico. Le dernier journaliste en poste là-bas, M. Drainville, n'avait pas été remplacé, expliquent les signataires de la lettre ouverte, à cause des restrictions budgétaires, mais le bureau devait tout de même rester ouvert.

«On ne peut pas «couvrir» l'Amérique latine correctement de Montréal ou de Washington» s'indignent-ils, rappelant l'importance grandissante de l'Amérique du Sud, «largement négligé de tous les médias du monde occidental», pour les Canadiens. Le Canada est en effet partie à l'Accord de libre-échange nord-américain qui lie également le Mexique et des négociations sont en cours pour créer une vaste zone de libre-échange de la Terre de feu à l'Alaska, la Zone de libre-échange des Amériques. La télévision de Radio-Canada a des envoyés permanents à Dakar, Londres, Moscou, Paris, Pékin et Washington.

Source

  • Bernard Drainville, Jean-Michel Leprince et Paule Robitaille, «La télé de la SRC quitte l'Amérique latine», Le Devoir, 18 novembre 2003.