Une rétrospective Andy Warhol à Vancouver

La rétrospective Andy Warhol de la Vancouver Art Gallery (VAG) est un détour obligé cet été.

Andy Warhol est né, en 1928, à Pittsburgh. Après des études dans sa ville natale, il s'est installé à New York en 1949. Rapidement, il s'est imposé comme artiste commercial. Ce n'est pourtant qu'à l'aube des années 1960 qu'il a véritablement commencé sa production artistique personnelle.

Ses premières oeuvres se sont tout de suite inscrites dans le courant naissant du Pop art. L'art revu et corrigé par Warhol se présentait sous diverses formes tout aussi surprenantes qu'inattendues. Ses reproductions de boîtes de soupe Campbell's ont rapidement fait le tour du monde. Le phénomène Warhol ne s'est pourtant jamais limité à son travail artistique, loin de là. Le personnage était partie prenante de son succès.

«Notre but n'est pas seulement d'exposer les faits à propos de la carrière et du travail de Warhol, mais aussi de donner vie à ses idées», explique Cheryl Meszaros, chef de la division des programmes publics de la VAG. Ses idées sont effectivement bien vivantes dans cette exposition. Non seulement a-t-on reproduit quelques-unes de ses citations sur les murs, mais on a aussi recréé un monde Andy Warhol.

L'exposition retrace ses premières images de la Birmingham Race Riot jusqu'à ses épreuves finales de la série Moonwalk parues en 1987. Bien sûr, ses oeuvres les plus connues sont aussi présentes. Outre les fameuses boîtes de soupe Campbell's, vous pourrez faire connaissance avec la reine Elizabeth II, Mao Tse-Tung, Superman, Marilyn Monroe et même Wayne Gretzky dans ses jeunes années! Le tout baigne dans des tons que Warhol aurait pu lui-même choisir. On se surprend d'ailleurs de ne pas le voir apparaître au détour d'un faux mur!

Ici et là, l'exposition est animée par des comédiens qui replongent le visiteur dans les années folles de la créativité de Warhol. Son studio de travail, «The Factory», a même été reconstruit sur place. C'est d'ailleurs là un des temps forts de la visite. Les visiteurs sont encouragés à y créer leurs propres oeuvres à partir des mêmes outils qu'utilisait Warhol à l'époque: appareils photo, photocopieuses, crayons de couleur, etc. Les résultats sont parfois surprenants!

Les jeunes ne sont pas laissés pour compte. Le Pop Park a été créé spécialement pour eux. Ils peuvent s'y amuser, comme les grands, avec des instruments cependant mieux adaptés à leur âge.

Avec ses quelque 150 oeuvres, l'exposition présentée au VAG jusqu'au 1er octobre prochain est la plus grosse rétrospective Andy Warhol a avoir été présentée au Canada. Les guides qui arborent les chandails «Ask me about Andy» sont là pour renseigner les visiteurs. Il y en a même qui parlent français. «Ils en savent plus sur Andy Warhol que lui-même en savait!», a lancé Ian M. Thom, le responsable de l'exposition, lors de la visite guidée pour la presse.

Mort en 1987, Andy Warhol n'aura pu rencontrer tous les gens qu'il aurait souhaité rencontrer. La Vancouver Art Gallery offre une chance inespérée d'aller à sa rencontre.

* Ce texte est paru à l'origine dans un quotidien montréalais (Louis-Philippe Gratton, «Une rétrospective Andy Warhol à Vancouver», Le Devoir, 17 août 1995), mais a été amputé de quelques lignes. Il est ici pour la première fois publié dans son intégralité.