La RIAA tend la main aux internautes repentants... et frappe les autres

À Washington, la Recording Industry Association of America (RIAA) annonce que ses membres ont déposé une première série de poursuites civiles contre 261 internautes qui ont échangé des fichiers musicaux grâce à l'internet. Parallèlement à ces actions en justice, la RIAA se dit prête à «amnistier» les internautes qui s'identifieront volontairement, qui feront le serment de détruire tous les fichiers musicaux obtenus «illégalement» et qui s'engageront à ne plus offrir ni à télécharger de musique par le biais de logiciels tels que Kazaa et Acquisition.

«The RIAA will guarantee not to sue file sharers who have not yet been identified in any RIAA investigations and who provide a signed and notarized affidavit in which they promise to respect recording-company copyrights», écrit l'association états-unienne dans un communiqué. Tous les détails de cette «offre» baptisée Clean Slate Program et réservée aux citoyens des états-Unis d'Amérique se trouvent sur le site Music United for Strong Internet Copyright.

Source

  • Recording Industry Association of America (Washington), Recording Industry Begins Suing P2P File Sharers Who Illegally Offer Copyrighted Music Online (8 septembre 2003).