Tribune Co. en faillite

Un an après son rachat par le baron de l'immobilier Sam Zell, Tribune Company s'est placée sous la protection de la loi états-unienne sur la faillite (Bankruptcy, 11 USC). «This restructuring focuses on our debt, not on our operations», indique M. Zell, le président du conseil d'administration et chef de la direction de l'entreprise de Chicago. Tribune Co. va donc poursuivre la publication de ses quotidiens, la mise à jour de ses sites et la diffusion de ses émissions sur ses chaînes de télévision et de radio.

 M. Zell précise que son entreprise a fait des «progrès significatifs» au cours de la dernière année, mais qu'une baisse de revenu, une situation économique difficile et un marché de l'emprunt étriqué ont rendu difficile le financement de sa dette. Le dossier de faillite a été déposé devant la United States Bankruptcy Court du district du Delaware. La Tribune Company est active dans le monde des médias depuis plus de 150 ans et emploie environ 20 000 personnes. Elle publie de nombreux journaux, notamment le Chicago Tribune et le Los Angeles Times, et opère 23 stations de télévision et la station radiophonique WGN 720.

Sources

  • Tony Hunter, «A letter to our readers», Chicago Tribune, 9 décembre 2008, p. 11.
  • Tribune Company (Chicago), Tribune Company to Voluntarily Restructure Debt Under Chapter 11 (8 décembre 2008).

Aller plus loin

  • Lire l'actualité du 22 janvier 2008.