Le blasphème dans une société démocratique

couverture

Titre: Le blasphème dans une société démocratique

Sous la direction de: Céline Lageot et Fabien Marchadier

Éditeur: Dalloz

Année: 2016

ISBN: 978-2-247-15899-7

Présentation de l'éditeur: Les événements nationaux survenus le 7 janvier 2015 ont éventré tout un peuple et au-delà toutes les sociétés démocratiques qui adhèrent à l'idéologie libérale. La liberté en général et la liberté d'expression en particulier ont été temporairement dévastées par des revendications fanatiques et terroristes drapées d'un pseudo-étendard religieux. Au nom d'une religion et d'offenses proférées à l'encontre de son prophète qualifiées de blasphème, on aurait désormais le droit de tuer… L'interdit religieux suprême «tu ne tueras point» procurerait donc à certaines conditions, à une certaine époque et sur un certain territoire, un permis de tuer. La loi de Dieu aurait ainsi remplacé la loi des hommes, l'État religieux, l'État séculier…

S'interroger sur le blasphème dans une société démocratique – et non dans une société théocratique, fasciste, ou totalitaire – revient à penser les limites admissibles à la liberté d'expression, à la liberté d'offenser – si tant est qu'elle existe – et à la liberté de manifester son indignation et, éventuellement, sa souffrance. L'ouvrage a pour ambition de restituer, objectivement, juridiquement, scientifiquement, aux catégories leur exacte place, et de rappeler les contours de chaque qualification (faute, incitation à la haine, injure, diffamation…) et de chaque ordre normatif (étatique, religieux, moral) puisque, on ne se lassera jamais de le rappeler, la France est un État laque dont la devise reste «liberté, égalité, fraternité».